ACCUEIL
Joël LORAND au musée TATIN Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
galerie-art-lorand-27.jpg

Joël Lorand expose jusqu'au 31 décembre
au
Musée Robert Tatin
Cette grande exposition rassemble plus
de 3 ans de travaux.



 
 
Depuis son passage à Poitiers ,
Lorand enchaine de superbes expos!

2009 :
 « Univers Intérieurs », galerie Béatrice Soulié, Paris.
 « Outsider Art Fair », Henry Boxer, New York.
 « Chimeria (festival des arts visionnaires) », Sedan.
 « Salon du dessin contemporain », Docks en Seine, Paris.
« Pulsart », Le Mans.
   Musée de la Création franche, Bègles (33
2008 : 
 Galerie Grand'Rue, Poitiers (86)
Eloge du dessin, Halle Saint-Pierre, Paris (75018), 
Le dessin en noir et blanc, galerie Béatrice Soulié, Paris
 

« Un phénomène s'impose à tout amateur qui regarde avec insistance, il ne peut que très vite quitter
la première approche purement esthético-graphique, pour s'introduire progressivement dans le
spirituel, dans une pensée plus élevée. Certes pas à partir d'une spiritualité religieuse, pas plus
qu'une para philosophie analytique, non, nous sommes dans un univers sans limite, sans codes, sans
repères annoncés, ou la sensation prime et se renforce avec l'insistance que nous mettons à
décrypter ce jeu de circonvolutions superposées ou juxtaposées, qui se répercutent bien au delà de
tout naturalisme, de tout formalisme et de toute convention. Car il n'y a pas de labyrinthe, de clefs,
pas de codes directifs, pas de jeu de pistes, mais seulement des entrainements vers une irréalité
concrète, presque trop proche de nous, un peu comme une contre présence qui s'adapterait à la
notre, par un appel de regain d'intérêt, car si un détail peut toujours en cacher un autre ou en ouvrir
un troisième, on se retrouve de toute façon face à un décryptage savant qui nous fait comprendre
que les détails et les addendas décoratifs comptent moins que les « tout » et que le jeu suggéré
consiste à relier à l'infini ces entrelacs d'esthétisme expressif, ces amalgames émotionnels et
sensitifs qui se rejoignent ou se recherchent ou s'interfèrent sans jamais cesser d'ouvrir d'autres
horizons caverneux, stellaires ou para normaux. »
 
Extrait du texte de Gilbert Pineau, secrétaire général du syndicat de la presse périodique.
 
< Précédent   Suivant >